samedi 28 mai 2011

"Dordogne, le retour!"



Bonjour,

le voyage en Dordogne a été magique, magnifique, fantastique!

Les élèves ont été conquis par les paysages, l'acceuil de ses habitants, les lieux visités et les ateliers proposés, et certains de vouloir déjà repartir! Mais enfin, avant de tout vous raconter bientôt sur ce blog, juste deux photos du groupe à la Porte de Limeuil, et une autre, devant la grotte de Roufignac .

A bientôt sur ce blog! Vivement l'année prochaine!

M.Vall

jeudi 26 mai 2011

"La filature de Bélvès, le canoë et la Grotte de Roufignac"

Les bobines de la filature.



Quelques explications sur la fabrication de la laine.


La Ranouna en pleine action!


Au bord de l'étang, voir aussi la vidéo.




Les joyeux navigateurs embarquent.


Et voguent les canoës.


Des belles fleurs au fil de l'eau.

Le village de ???

Graigy Adams rame.

Ismaël le terrien.

Un chateau-fort.



Une baignade bien méritée après 8km de rame!

Un mammouth de Roufignac.

Le fameux petit train de Roufignac.

Deux mammouths face à face. Une bataille à venir?? Ou un combat de titans?

"Bonjour,
le matin du 4ième jour, nous avons visités la filature de Bélvès, où une guide nous a expliqué comment on fabriqué de la laine depuis la tonte des moutons, jusqu'à la teinture, le filage, etc... La visite s'est poursuivie sur les bords d'un petit étangs où de multiples grenouilles croasaient en coeur sous une pluie légère.
L’après-midi du 4 eme jour nous sommes allés faire du canoë sur la Dordogne. Nous étions encadrés par les profs et un moniteur. C’étaient des canoës avec 3 places mais on était 2 ou 3. Les paysages étaient somptueux, à des endroits on se serait cru dans un canyon. Pendant notre parcours nous faisions des haltes pour que le moniteur nous l’histoire des villages. Sur le parcours nous rencontrions des anciens bateaux de commerce (les guimbardes) transformés en bateaux touristique et des oiseaux très rares en voie de disparition ressemblant à une buse, les Milans. Bien sûr à la fin, plein de gens avaient mal aux bras.Car un trajet de 8 km ça fait mal !
Enfin, le dernier jour, nous avons visité le village des Ezies, où on a découvert l'Homme de Cro-Magnon (appellé comme ça car on l'a trouvé sur la propriété de M.Magnon dénut XXième), et la merveilleuse grotte de Roufignac, aux peintures rupestres préhistoriques impressionnantes représentant des mammouths, des chevaux, des sortes de rennes: magnifiques! On y accède avec un petit train après 1km de trajet sous la terre.
Le vendredi après-midi fut le jour du grand retour, tous bien fatigués de ces 5 jours en Dordogne, mais heureux de retrouver notre famille et de leur raconter tous nos exploies!"
Texte Guillaume D. et photos M.Vall.

mercredi 25 mai 2011

"Dordogne, une journée au Moyen-Age à Cadouin"




Les deux groupes en costumes d'époque.




La charpente impressionnante du hall du marché de Cadouin.


La facade de l'église romane de Cadouin.


Le groupe écoute les explications sur la création de l'abbaye.






Une paysanne!



Deux chevaliers de dos et les armoiries.





La visite de l'église.





Deux sculptures sur pilier du cloitre de l'abbaye.


Le cloitre, majestueux!


L'abbaye de dos.


Les halls du marché.


Tailleurs de pierre, admirés les muscles (surtout à gauche)!








Le groupe et ses oeuvres.



"Bonjour,
Le troisième jour, nous sommes allés à l’abbaye de Cadouin, en car comme hier. On l’a visitée et apprit qu’une abbaye était divisée en trois parties :-Le cloitre (les moines lisaient et écrivaient des textes)-Les communs (c’est là qu’ils faisaient tout ce qui est travaux physique)-L’église (ils priaient là-bas). Nous avons appris que l’église de Cadouin c’était construit de rien et qu’elle a évolué au fur et à mesure pour devenir ce qu’elle est. Malheureusement, pendant l’invasion des Vikings au 9 éme siècles, l’abbaye a subi de lourds dégâts. L’Eglise est fondée sur la peur et la discipline. Dans l’abbaye de Cadouin se trouvait le Saint-Suaire (tissu qui a entouré la tête de Jésus quand il est mort, mais après plus de 700 ans de vénération, on apprit que ce tissu n’a jamais appartenu à Jésus mais a un calife musulman. Quand les moines construisent ils recherchent l’autonomie et l’isolement à la vie. Sur ce, l’après-midi nous sommes partis en plusieurs groupes à une espèce de chasse au trésor mais aux réponses et découvertes. Mon groupe était constitué de Rachel, Eryn, Louis etc et Mr Vall. Ensuite nous nous sommes tous transformés en tailleur de pierres. Au début c’est compliqué mais on y prend vite gout. Cette journée c’est fini autour d’un verre à un bar. Miam !"
Texte Guillaume D. Photos, M.Vall.

mardi 24 mai 2011

"Vidéo sur la séparation de l'Osier"



video



Une vidéo qui vous présente comment on sépare un brin d'osier en 3 parties à peu près égales grace à un fendoir en bois dur. C'est Mathilde qui prèsente.

"1ier jour: Le jardin de Limeuil"

Le groupe à la porte de la ville.

Dans les rues en pente du village.

Mathilde nous acceuille avec un plan du parc.

Le grand séquoïa.

Mme Guillbert et les fleurs.

Le confluent de la Vézère et de la Dordogne à Limeuil.



M.Vall et les sorcières.

Les bacs avec les plantes arômatiques.

De la bourache.

Encore Mme Guillbert!

Le groupe écoute les explications de Mathilde.

Le groupe recherche et complète le carnet de travail de Limeuil.



Louis et les fleurs.


Le village vue du parc.



Louis et Guillaume.



Le château de Limeuil.

Mathilde explique comment distiler des plantes arômatiques.

Les plantes arômatiques pour réaliser un pôt-pourri.



La mini baignade de midi.

Les 3 grâces.

Et d'un seul coup, de drôles "d'animaux" sortent de l'eau.

Mathilde explique comment confectionner un panier en osier.

Mathilde et le fendoir (voir la vidéo).

Mme Maldonado dans le parc

"Ce matin, nous avons pris le car pour se rendre au jardin médiéval de Limeuil. C’est un jardin base sur l’emplacement d’un château fort, au jardin, nous apprenions l’utilité des plantes. Là bas , Mathilde nous a accueillit et nous a fait découvrir ce magnifique lieu où il y avait plein de plantes que j’ai découvertes :-Le Souci (c’est une plante apaisante)-La Sauge (c’est une panacée (soigne tout))-L’Angelique. Il y avait un très joli panorama sur la valle et la confluence entre la Dordogne et la Vézère.On a appris que les jardins médiévaux étais organisés en 4 carrés surélevés et entourés d’une clôture.L’après-midi, nous avons fait de la vannerie. La vannerie consiste à faire des objets avec de l’osier. L’osier se récupère sur le saule, qu’on reboutent ensuite et que l’on façonne."
Texte écrit par Guillaume.D, 5/4
Photo et vidéo, M.Vall